Je suis désolée, de m’être exilée

Je suis désolée d’exister

je suis désolée de respirer

je suis désolée d’être née

je suis désolée de pas m’être suicidé

je suis désolée de préserver ma santé

désolée, désolée, désolée, désolée

Vous avez essayer de m’exterminer, il y R

Je ne suis pas encore six pied sur terre

Je ne serai jamais un mecs cis hétéro blanc

Donc vous faite coulez mon sang

Je ne suis pas une queer blanche bourgeoise

Ma couleur sera toujours ardoise

Je suis désolée, d’être désolée

Je suis désolée, de ne pas avoir eu d’AVC

Je suis désolée, que vous ne m’ayez pas encore tuée

Je suis désolée, d’être encore sur pied

Je suis désolée, d’être une immigrée

Je suis désolée d’être LGBT

Je suis désolée de vivre dans la pauvreté

désolée, d’être désolée je suis si désolée

Je vais essayer d’être la plus brève et la plus précise possible. Dimanche 2 septembre je me suis faite agresser physiquement par Dal. Après plusieurs menaces il est passé à l’acte. Il a mentionné que depuis qu’il était sur Marseille il me cherchait. Je ne suis pas la première personne qu’il agresse, il a notamment agressé une autre personne de l’association Baham ARTS en Mai dernier. Je vous demande solennellement en tant que femme noire et queer, du soutien de ma communauté, en sachant qu’il s’est fait exclure par MWASI et de leur festival Nyansapo pour des faits d’agression. Je voulais vous prévenir que cette personne peut être dangereuse, humainement comme politiquement. Je précise qu’il y a un témoin, un ami à lui qui était présent lors de l’agression. Je ne tiens pas à dire qui c’est mais je sais qu’il peut témoigner et qu’il a assisté à l’agression.

Je vais poser une main courante contre Dal. Je ne veux pas porter plainte parce que c’est un mec trans racisé. Je précise juste que si il venait à agresser, nos amis d’autres membres de Baham ARTS et nos partenaires, nous serons amené.es a prendre des dispositions nécessaires pour réduire les risque que ça recommence.

J’ai vécu la majeure partie de mon existence dans la région Parisienne. J’ai déménagé il y a deux ans à Marseille. Je me suis exilée à cause de répressions. J’ai participé à dénoncer un viol et des agressions dans les milieux antifascistes, j’ai dénoncé le racisme de féministes cis blanches et bourgeoises et j’ai pris position pour les grévistes de la Mutinerie (bar qui a été condamnée aux prud’hommes). Dal a toujours été un fervent défenseur de la Mutinerie et un casseur de grève. Il s’est aussi attaquer à des gréviste et à leurs soutien, il est même aller jusqu’à balafrer une gréviste. Je suis partie de la région Parisienne à cause des pressions et menaces que j’ai subi, je ne me sentais plus en sécurité. Je suis partie pour préserver ma santé physique comme psychologique.

Aujourd’hui il faut que je me défende. Parce que je ne pense pas que quelqu’un d’autre le fera à ma place.

WAKA de Baham ARTS

Share This